Nous abordons à nouveau le sujet des trames pour vous donner aujourd’hui quelques méthodes afin de parvenir à les installer et les appliquer simplement, sur Photoshop. Nous allons donc d’abord aborder l’installation et deux méthodes différentes pour les appliquer,ainsi que quelques effets pratiques à leur ajouter. Vous pouvez découvrir ci-dessous une vidéo qui fait office d’exemple de tramage d’une planche, mais qui n’explique pas précisément l’utilisation des trames; consultez le reste de cet article pour en apprendre plus sur celle-ci !

 

 

Tout d’abord, vous devrez vous procurer des trames.

Ce n’est pas compliqué, il existe plusieurs sites qui présentent des packs qui contiendront tout ce dont vous aurez besoin. Voici quelques adresses utiles. Téléchargez ces packs, et nous vous expliquerons comment les installer et utiliser.

Kejhia ~ Screentonez

 

A) Application d’une trame simple 

1) Enregistrer une trame comme motif

– Ouvrez l’image de la trame (Fichier>Ouvrir ; CTRL+O)

(pour se procurer ces trames, voir supra)

– Edition > Utiliser comme motif

– Entrez le nom de la trame (ex : « Trame claire ») puis cliquez sur OK

– Vous pouvez maintenant utiliser cette trame comme « motif ».

Mais comment se servir de ces motifs?

 

2) Appliquer un motif de trame, Première méthode :

Ses avantages :

– Liberté de changer la trame après l’avoir appliquée sur la zone voulue

– Ajout simple d’autres effets par la suite (de par le fait que les calques soient séparés).

Ses inconvénients :

– Le nombre de calques à utiliser est élevé, il faut être organisé

C’est celle que je préfère personnellement… Elle n’a pas vraiment d’inconvénient.

 

– Créez un nouveau calque (SHIFT +CTRL+N), nommez-le et passez-le en mode produit.

 

 

 

 

 

 

– Cliquez droit sur le calque > Options de fusion

– Onglet « incrustation de motif »  >  Réglez les paramètres selon vos préférences.

Mode de fusion : Doit être impérativement réglé en mode « produit ».

Opacité : Réglez la transparence de votre motif

Motif : Ici, choisissez la trame que vous désirez (que vous avez précédemment ajoutée comme motif).

Échelle : Réglez la taille de votre trame… Par défaut (et recommandé) : 100

Vous pouvez déplacer votre trame en la déplaçant simplement avec la souris (en gardant la fenêtre « options de fusion » ouverte)

 

– Cliquez sur OK une fois ces paramètres réglés

Vous pouvez maintenant remplir les zones où vous voulez appliquer la trame de différentes manières :

Utiliser l’outil pinceau (B) avec la couleur blanche pour appliquer la trame

par défaut, pour obtenir une trame plus foncée (pour faire des ombres, par exemple), il suffit d’utiliser un gris au lieu du blanc.

OU

Délimiter les zones avec la baguette magique (W) ou le lasso (L) puis les remplir de blanc (gris) avec l’outil pot de peinture (G)

 

– Si la trame que vous avez choisi au début ne vous convient pas, vous pouvez toujours la changer en ouvrant les options de fusion du calque (Click droit > Options de fusion) et en choisissant un autre motif dans les paramètres de l’« incrustation de motif ».

 

 

3) Appliquer un motif de trame,  Seconde méthode :

Ses avantages :

– Il faut reconnaître que c’est simple et rapide.

– Ne multiplie pas les calques.

Ses inconvénients :

– Impossible de changer la trame  après l’avoir appliquée sans avoir à recommencer l’opération…

Personnellement, je ne l’utilise jamais car je suis assez perfectionniste et indécise quant aux choix de mes trames. Je me retrouve toujours à modifier quelque chose à la fin, et cette méthode n’est pas appropriée à ce genre de choses.

 

– Créez un nouveau calque (SHIFT+CTRL+N) et passez-le en mode produit.

– Sélectionnez la zone à remplir à l’aide de la baguette magique (W) ou du lasso (L)

– Prenez l’outil pot de peinture (G).

– Dans la barre d’option dans la partie supérieure (gauche) de l’écran, choisissez pour Fond un remplissage par Motif et choisissez comme motif la trame de votre choix. Vous pouvez aussi régler l’opacité de celle-ci.

– Il ne vous reste plus qu’à remplir la zone que vous avez sélectionnée précédemment par votre trame.

Une trame « motif » pour le fond, et on explique ! (bioxmanrouge, Keyhole)

 

B) Appliquer une trame toute faite

 

Il s’agit ici de trames sous forme de fichier au format JPG et qui nécessitent un travail plus ou moins similaire à celui des trames « à la main ». Ces trames peuvent aller des simples dégradés à des effets sophistiqués (éclairs, etc.), ou même représenter des décors entiers pour les plus paresseux.

Il faut évidemment tout d’abord se procurer ces trames (voir supra)

La méthode pour appliquer ces trames est assez simple:

 

– Ouvrez votre trame dans Photoshop (Fichiers>Ouvrir ou CTRL+O)

– Sélectionnez la partie de la trame qui vous intéresse grâce à l’outil de sélection ou sélectionnez l’entièreté de l’image (CTRL+A)

– Copiez (Edition>Copier ou CTRL+C)

– Retournez sur le dessin à tramer

– Créez un nouveau calque (Calque>Nouveau>Calque ou CTRL+SHIFT+N)

– Passez ce calque en mode Produit

– Collez (Edition>Coller ou CTRL+V)

 

Votre trame est maintenant appliquée à votre dessin… Mais reste à l’ajuster !

– Selon la nature de la trame, il peut être déconseillé de la rétrécir. Mais si vous en avez le besoin, vous pouvez utiliser la transformation manuelle (Click droit>Transformation manuelle ou CTRL+T) pour changer sa taille (Maintenir SHIFT si vous voulez le faire en conservant les proportions de base), la bouger, opérer une rotation, …

– Vous pouvez gommer ce qui dépasse grâce à l’outil gomme (E)

Voilà, à vous de vous amuser à positionner vos trames comme vous le souhaitez !

Ici, une trame « toute faite » retranscrit le choc ! (Smash, Almost Real)


C) Ajouter des effets à ses trames

Qu’est-ce que j’entends par effet ? Il s’agit simplement, principalement, d’ajouter des dégradés à des trames de type « motif » (nous avons vu précédemment comment les appliquer), ou même à des trames toutes faites.

 

Comme nous l’avons fait pour les trames « motif » :

– Cliquez droit sur le calque de la trame > Options de Fusion

– Ici, rendez vous dans l’onglet « Incrustation de dégradé »

– Vous voyez une série de paramètres à régler.

Mode de fusion : En mode « produit », votre dessin (et votre trame) apparaîtra toujours en dessous, mais vous pouvez jouer avec ces modes pour obtenir différents effets. Testez par vous-même.  Le mode « Incrustation » permet lui aussi un assez bel effet.

Opacité : Réglez la transparence de votre dégradé

Dégradé *: Choisissez votre dégradé (voir plus loin)

Style : Plusieurs styles vous sont proposés, testez-les par vous-mêmes (mais dans un procédé de tramage le plus utilisé est le style Linéaire)

Angle : À la base de 90°, réglez l’orientation de votre dégradé

Échelle : Plus celle-ci sera élevée, plus votre dégradé sera étalé et difficile à remarquer. Il faut faire attention à ne pas faire de dégradé trop « précis », mais tout dépend de l’effet recherché.

 

*Dégradé : Si vous cliquez sur le dégradé, une nouvelle fenêtre s’ouvre.

Vous pouvez y gérez tous les paramètres de votre dégradé…

Paramètres prédéfinis : Des dégradés pré-faits vous y sont proposés

Type de dégradé : « Uniforme » pour l’opération que nous faisons

Vous pouvez déplacer les petits indicateurs le long de la barre du dégradé, ou en ajouter en cliquant simplement.

Pour régler les couleurs de ces indicateurs, cliquez sur celui du dessous.

Pour modifier leur opacité, cliquez sur celui du dessus (par exemple, pour faire un dégradé de noir vers transparent)

Cliquez sur OK une fois ces paramètres réglés…

 

Les dégradés rajoutent un plus aux trames (Akioh, Retro Gangsters)

 

Vous voila parés à tramer vos planches, mes chers dessinateurs ! Si vous avez survécu jusqu’ici, ne vous découragez pas, toutes ces méthodes peuvent paraître compliquées mais il est possible de les assimiler rapidement. D’autre part, elles vous serviront sûrement dans d’autres domaines que les trames, puisqu’elles relèvent des fonctions basiques de ce cher Photoshop. Si vous n’avez pas Photoshop, vous pourrez découvrir sous peu sur MSF un article semblable pour la pose de trames sous GIMP, un logiciel simple et gratuit.

Cependant, n’oubliez pas que les trames ne se limitent pas à ces aspects pratiques ! Il y a bien des paramètres à tenir en compte pour développer une sensibilité par rapport à leur disposition. C’est pour cela que nous dédierons la partie ultime de cet article aux choses auxquelles réfléchir quand on utilise les trames.

Mais il faut un début à tout et n’hésitez pas à vous lancer , nous pourrons toujours vous soutenir et vous aider à progresser sur le forum MSF.

En vous souhaitant bon courage et beaucoup de patience !