Bonjour, aujourd’hui, je vous propose une interview de Kris !
Ancienne élève de l’école de manga AAA Paris, elle nous en dit plus sur son parcours au sein de cette école et après sa formation.
Je la laisse se présenter elle même plus bas, elle le fera sans doute bien mieux que moi !

Hibiscus : Très bien, alors tout d’abord, bonsoir Kris ! Comment vas-tu ?

Kris : Un peu fatiguée ! J’ai hâte d’être en vacances mais ça va !

H: Ah oui ! Comme beaucoup j’imagine, courage !
Je te laisses te présenter en quelques mots pour nos lecteurs qui ne te connaîtraient pas encore !

K : Je m’appelle Kris, j’ai 22 ans et je suis une ancienne élève de l’école de manga AAA paris ! Je fais actuellement plusieurs petits boulots et je dessine en parallèle, je prépare des projets d’édition plus précisément. C’est très difficile et je me suis déjà fais recalée mais je persévère !

 

H: Très bien, merci Kris ! J’espère que ton projet aboutira, en tout cas moi j’y crois !
Alors comme tu viens de le dire, tu as était élève à l’école de manga AAA paris, pour un cursus de 3 ans si je ne me trompes pas? Comment c’est passée ton admission au sein de cette école?

K : Oui c’était effectivement un cursus de 3 ans? L’admission n’a pas été facile. Tout d’abord il a fallut convaincre mes parents (faites des études avant si vous voulez y entrer et que vous souhaitez les rassurer). Ensuite il a fallu faire le dossier, rien de bien difficile en soi, il faut faire un manga de 6 pages et une illu couleur.
Ils ne jugent pas sur le dessin principalement mais surtout sur la motivation! Mon dossier a été accepté et j’ai ensuite passé un entretien oral où j’ai tout donné. Ce qui est important c’est d’expliquer pourquoi tu es là, AAA plus qu’un école, c’est une formation et si tu n’es pas sur de vouloir faire du manga c’est mort. Moi je n’étais pas sûre à 100% je l’avoue, mais je ne voulais pas faire autre chose donc j’ai montré que je le voulais et que dans cinq ans ( une question qu’ils posent à l’entretien ) je me voyais éditée. J’ai finalement été prise!

H: Effectivement, je comprends que cela n’a pas dû être de tout repos ^^
Au final ça a donc payé et tu as pu intégrer cette école. De là tu as donc commencé les cours, comment ce sont passées ces 3 années de formation? 

K :  Outch ! très instructives et difficile en même  temps, en partie parce que je bossais pour me payer les cours. C’est difficile à gérer parce qu’en plus d’apprendre les techniques de scénario de dessin etc, on apprend aussi à travailler le thème (donc la transmission du message), le thème t’oblige à réfléchir sur ce qui t’entoure mais surtout sur toi même, tu apprends donc à mieux te connaître à savoir ce que tu veux et pourquoi tu le veux, mais tu dois passer par un tas de remises en question mentales et c’est très éprouvant, mais c’est essentiel auquel cas ton manga  manquera d’âme. La première année concernait surtout l’apprentissage de la technique, la deuxième c’était de la mise en pratique et la 3eme du perfectionnement. J’ai beaucoup appris chaque année mais c’est la troisième année que j’ai préféré car c’est durant cette année qu’on a le plus de temps pour trouver son style. On est plus indépendant mais en même temps d’une certaine manière, kaori (notre professeur) est au plus près de nous pour voir où on va et nous guider.

H: Ca n’a pas du être toujours facile à gérer, on imagine bien :/

Puis ce que tu nous parles justement de l’apprentissage des techniques de scénar, dessin etc… Peux-tu nous dire comment se déroule une journée de cours à AAA, tu avais des cours de scénario, de dessin et/ou autre dans une même journée? Comment se déroule un cours sur le scénario par exemple? ^^

K : Sachant qu’il n’y a qu’une prof, les premières années ont cours le matin et les deuxième et 3 ème l’après midi. En première année on procède par étape, on commence par des exos de dessin et ensuite vers octobre on prépare un manga de 4 cases, c’est la qu’on apprend les bases du scénario (plus ou moins similaire au schéma) narratif, le 4 cases est censé nous aider à comprendre la structure de base, on y passe 7 ou 8 séances, Kaori nous apprends les règles, puis elle nous montre un exemple et ensuite nous passons à la pratique. Ensuite on passe au 4 pages, ou on met en pratique ce qu’on a apprit avec le 4 cases, on aborde également la question du thème mais pas encore en détail (selon les années on prends un mois ou moins). Puis on passe au 16 pages,  c’est le travail ou on prépare un chara-design (le héros qui mettra en valeur le thème dans l’histoire) c’est après cette étape qu’on apprend à créer une histoire autour d’un personnage et non pas l’inverse, ensuite on passe au 31 pages etc en faisant des exercices de techniques entre temps où autre.

Pour répondre plus précisément à la question il n’y a pas un cours à proprement parlé sur telle ou telle matière. On suit un programme annuel pour développer petit à petit nos capacités et accessoirement notre rapidité.
Toujours pour préciser, une journée de cours normale varie selon le travail, on apprend et ensuite on met en pratique, mais selon le travail la mise en pratique peut prendre des mois (comme le 16 pages et le 31 pages) surtout qu’on débutait.
Donc la on enchaîne les heures de dessin (sb et planches)

Pour le scénario par contre dès qu’on a écrit, on doit passer au tableau pour montrer notre travail devant tout le monde, ce qui aide les élèves à développer leur esprit critique et accessoirement à mieux trouver les défauts de leur propre scenar.
Pour le story board (le brouillon des planches) on apprend au début de l’année avec le manga de 4 pages, Kaori nous explique les bases et on met en pratique, mais elle nous aide à corriger lorsqu’on a terminé, ça vaut pour chaque manga qu’on réalise.
Pour le dessin elle nous aide à corriger les erreurs de proportions etc…
Mais 70 % du cours, on pratique, c’est comme ça qu’on progresse x)

H: Wouaw ! Réponse très complète, merci beaucoup, cela éclaire pas mal de points !
Je vois qu’il y a donc un véritable accompagnement du professeur que ça soit pour le dessin ou le scénario, et effectivement, la pratique y’a qu’ça d’vrai ! x)

Une autre question sur les méthodes de travail que je me pose, est-ce que madame Kaori donne des planches à analyser, des livres à lire etc.. où est-ce que de ce côté là tu étais en « autonomie »?
Et aussi vous à fait-elle étudier ce qu’est une histoire en tant que tel? Etant Japonaise, les cibles éditoriales type Seinen/Shonen.. et ce qui tourne autours de l’édition japonaise sont des facteurs pris en compte dans l’apprentissage ? :)

K : Alors je vais répondre dans l’ordre : Kaori s’adapte à chaque élève, elle ne donne pas donc d’oeuvre à lire ou de planche à analyser en général (ou rarement) mais plutôt des choses qu’on doit faire en fonction de nos besoins, par exemple elle m’a conseillé de lire tel livre pour que je me détache un peu des scénarios « darkouille » que j’avais l’habitude de faire, ou alors d’étudier tel manga pour voire le type de construction de scénario ou de mise en scène qui pourrait m’aider sur tel ou tel point que je foire, mais c’est vraiment adapté à chaque élève selon ce qu’il cherche à faire la plupart du temps.

Ensuite oui Kaori nous fait étudier ce qu’est une histoire, en prenant un exemple (ça change selon l’année) et en l’analysant en détail pour nous expliquer ce qu’elle attends de nous. L’une des choses qu’on doit retenir c’est qu’une histoire c’est un « changement ». Mais encore une fois on a une base au début de l’année et on développe au fur et à mesure qu’on réalise des projets plus longs.

Pour finir les cibles éditoriales ne sont pas des facteurs que Kaori prend en compte avant la 3ème année, avant de faire un manga qui puisse être commercialisé, on doit savoir faire un manga tout court, ensuite en 3ème année on étudie ce qu’on doit changer ou améliorer dans notre travail pour « passer » auprès des éditeurs, c’est pendant cette année qu’on cherche/trouve/adapte/ ou perfectionne à proprement parler notre style, surtout si on vise une maison d’édition en particulier.
Mais encore une fois c’est quelque chose qui dépend des élèves. Kaori discute des cibles éditoriales assez tôt avec les élèves les plus avancés.

H: Encore une fois, merci de ta réponse très précise ^^ Je trouve ça bien cette façon de faire !

Pour en revenir à toi plus précisément ^^, que retiens-tu de cette expérience de 3 ans? Tu sembles être satisfaite du résultat, l’école AAA et son professeur ont répondus aux attentes que tu avais d’une telle école? :)

K : Je dois dire que l’école à dépassé mes espérances, comme je l’ai dit plus haut je n’étais pas sur à 100% de vouloir faire du manga, en fait je voulais surtout éviter la fac, mais j’y suis allée et j’ai été émerveillée de tout ce que j’ai appris, je ne m’y attendais pas du tout! Je retiens le rôle de mentor que Kaori à eu pour moi, bien sûr la formation en elle même qui m’a donné des bases solides pour ne serait-ce qu’oser me lancer dans le milieu, et aussi l’ambiance d’une flopée de personnes motivés qui ont la même passion que toi (et qui enfin ont des références similaires aux tiennes) ! Alors oui il y a eu des moments difficiles, des déceptions aussi, mais je ne regrette rien!

Ça valait le coup ! x) J’ai aussi appris à mieux me connaître et à mieux cerner ce que je voulais.

H: Haha, ça fait plaisir de voir que tu t’es épanouie au cours de ce cursus, je t’avoues que ça donne envie, ça me semble être une bonne expérience ! ^^

Et, est-ce que aujourd’hui, tu es toujours en contact avec Kaori, ainsi qu’avec d’autres élèves de l’école ? Si c’est le cas, est-ce que même maintenant après ton cursus, il t’arrive de travailler avec eux ou  participer à des événements ou autre ? :)

K: Je suis toujours en contact avec Kaori, je vais la voir de temps à autre et elle m’apporte toujours ses conseils, je suis également restée en contact avec certains élèves avec qui on s’est beaucoup rapprochés! Je fais aussi des boulots pour l’école (illus pour des bouquins ou autre), je suis donc tenue au courant des événements en rapport avec le manga comme le séminaire qui aura lieu en juin et où sera présent Eiji otsuka x)

H: Ouais ! C’est cool ça ! ( J’aurais voulu y aller aussi mais j’habite trop loin, snif :'( )

Aurais-tu un/des conseils à donner à quelqu’un qui voudrait faire du manga et qui hésiterai à rejoindre une école comme AAA ?

K: Et bien il faut savoir que la formation n’est pas donnée, mais malgré tout je ne peux déconseiller à personne de ne pas y aller car moi même je doutais; je pense qu’il faut commencer par vous demander: où est-ce que vous vous voyez dans 5 ans et est-ce que cette vision vous convient? Si ça vous convient pas, demandez vous ce que vous pouvez faire pour changer cette vision. Si ça vous convient, demandez vous ce que vous pouvez faire pour qu’elle se réalise. J’espère que ça vous aidera à vous décider.
Sinon pour être plus terre à terre, si vous voulez y aller juste pour vous amuser je vous le déconseille, pas la formation régulière en tout cas (il y a des cours du soir et d’été pour ceux qui veulent tester). AAA c’est vraiment une formation donc faut vous accrocher, quelques soient vos hésitations, allez y si vous avez envie de devenir mangaka, pas si vous voulez dessiner dans un coin de cahier comme on faisait tous au lycée x3

Mais les cours du soir et d’été sont vraiment bien pour ceux qui ne sont pas encore sûr, ça vous donnera un avant goût !

H: Aha, oui ce sont de bons conseils je pense ! J’avais moi même penser à essayer les cours d’été pour voir ce que ça donne !

On arrive bientôt à la fin de cet interview, est-ce que tu peux nous parler un peu plus en détails de tes projets en cours maintenant, je ne suis pas sans savoir que tu vises l’édition, comment t’y prends tu pour y parvenir? :)

K: Je procède par étape comme j’ai appris ;) , je réfléchis au thème, je créer un univers autour du thème, je créer le héros et ensuite je créer l’histoire, quand je suis satisfaite je montre autour de moi pour avoir des avis, je corrige en fonction et ensuite je passe aux planches, comme c’est un projet d’édition, je ne suis pas obligée de faire le chapitre en entier (normalement c’est 3 ou 5 planches fines exigées selon l’éditeur + synopsis – chara-design et sb) mais j’encre tout pour montrer mon niveau sur un chapitre entier. Ensuite je parcours les stand d’éditeur à la Japan expo pour choper des cartes de visite et des numéros de téléphone  (c’est plus direct que les mails ou tu dois attendre une réponse au bout de six mois en cas de refus). Cette année ça va être mon deuxième essai x)

Quelques exemples d’illustration/pages réalisés par Kris ( dans le désordre ) :

H: D’accord je vois ! :) Je te souhaite bonne chance alors, en espérant que ce deuxième essai soit le bon ! :D

J’ai fais le tour des questions que j’avais prévu de te poser, on arrive vers la fin, as-tu des choses à dire concernant ton parcours, l’école AAA paris ou autre… que nous n’aurions pas encore dit? ^^

K : Je tiens à préciser que l’école doit nous aider dans notre parcours vers l’édition, mais ce n’est pas une solution miracle pour y arriver , nous devons faire les 3 quart du chemin seul, se battre, l’école est riche en enseignement mais c’est 10% de ce qui se passe une fois qu’on est lancé, mais c’est un « 10% » des plus instructifs. Ensuite il faut être patient! Après discussion avec ma prof j’ai compris que mon projet actuel ne passerait probablement pas, mais  je ne m’arrêterai pas pour autant. Si vous êtes vraiment motivé, vous devrez lutter aussi et encore une fois être patient!

Bon courage à vous tous !

H: Oui, je penses qu’il faut le dire, merci Kris, ce sont de belles paroles !
Et bien voilà, je crois qu’on a fais le tour, je te dis un très grand merci d’avoir accorder autant de ton temps pour cet interview !

K: Pas de problème, c’était un plaisir x3! Allez, pratiquez, pratiquez et pratiquez encore! Bisous baveux!!

H: Oui chef o/
Merci beaucoup, on te souhaites bonne chance et bon courage dans tes projets, en priant pour que ça marche ! Et je te laisses donc dire le mot de la fin pour nos lecteurs !

K : Merci pour les encouragements! Du coup j’en profite pour faire une dernière précision pour ceux qui sont inquiets de leur niveau, on peut progresser vraiment très vite en dessinant régulièrement! Après ouais je sais on est tous sujet à la flemme, mais ‘faut se motiver, demandez vous pourquoi vous faites du manga aussi!

Mais n’oubliez pas le plaisir non plus !

H: Encore merci à Kris d’avoir répondu à toutes ces questions.
Vous retrouverez ici ;

– Son blog : http://k-bedivere.blogspot.fr/?m=0

– Son tumblr : http://kris-bedivere.tumblr.com/

– Le site de l’école : http://aaaparis.net/Manga/

 

Interview menée par Hibiscus.