Bienvenue, Invité! Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Inscris-toi sur le Forum Manga sans Frontieres !

Publie ta bande dessinee
Participe aux concours et gagne des cadeaux
Accede au tchat de manga sans frontieres
Ouvre gratuitement un blog de manga sur Manga sans Frontieres
Participe aux livestream des membres

Auteur Sujet: Irène et les Heimdall  (Lu 2505 fois)

Sparta

  • Invité
Irène et les Heimdall
« le: 30 octobre 2010, 10:17:34 am »


J'ouvre le topic concernant cette BD car je viens de la lire =P ! Par contre je vais pas être tendre... (on dirait que je suis d'humeur en ce moment, c'est fou...)

Je suis parti d'un à  priori plutôt "négatif" sur cette histoire vampirique aux résonances Twilight. Je ne sais pas depuis quand le projet est en route, donc je n'irai pas jusqu'à  dire que la démarche tient d'un effet de mode même si on sent qu'on est dans le même genre.

Une ado/ jeune adulte qui se retrouve malgré elle dans un folklore de ténébreux vampires, de fougueux chasseurs et de chaudes succubes (encore que... ya juste la pouffe du méchant à  la fin qui m'a bien plu !). De là , difficile de faire autrement que de voir Twilight en fond. On est quand même pas dans le même registre que Underworld ou Van Helsing (par exemple, histoire de situer).

Je me suis finalement décidé à  lire, parce que bon on est quand même sur un site et forum d'échange, et puis parce que je voulais confronter mon à  priori à  la réalité du chapitre. J'en ressors moins pessimiste avec un avis un poil plus diffus même si je reste plutôt campé sur mon idée de départ. Je m'explique.

Même si les bases de l'histoire sont écumées depuis des lustres : Jeune personne qui est en fait la dernière survivante de sa race/clan/famille/ promotion de fac...(euh non pas ça !) se retrouve embarquée dans une grande aventure/guerre malgré elle. Jusqu'ici et dans tout le chapitre on est en terrain connu. On reste que peu surpris par un perso sorti de nulle part qui vient foutre la merde pour le compte d'un grand méchant seigneur/chef de mafia/cuisinier mégalomane...(non plus!).

A la lecture du chapitre on est franchement jamais surpris. Encore que tu côté des Heimdall c'est pas obligatoirement manichéen. Leurs relations sont un peu diffuses, il y a quelques tensions sous-jacentes et qui peuvent donner du piquant à  la suite de l'histoire. A voir donc, de mon avis.

Je ne "jugerai" pas l'histoire plus en avant car malgré tout ce que j'avance,  c'est tout de même suffisamment ouvert à  des choses qui sortent vraiment des sentiers battus. Malgré un chapitre presque cliché et la situation initiale maintes fois écumée, on ne peut qu'espérer un traitement plus "mature" de l'univers. C'est tout ce qu'on peut demander et c'est tout ce que cet univers fantasmagorique des vampires et autres monstruosités morbidement attirantes est en droit d'obtenir. Un traitement moins cliché, plus de subtilité. Je dirais même qu'on peut et qu'il faut lorgner sur le malsain avec cet univers. Histoire d'avoir quelque chose de moins lisse, moins plat, moins convenu.


Je vais nuancer en disant, que quand même, le dessin techniquement il tue. C'est propre, les décors sont vraiment réalistes et palpables. Les personnages tangibles. Enfin voila, ça en impose.

Par contre (et oui! je vais faire mon chieur parce que y a des choses qui m'ont titillé un peu beaucoup), comme je dis, les décors poutrent MAIS la surabondance de décor dans toutes les cases (sauf 2 ou 3 dans tout le chapitre), ça fatigue les yeux. Les cases regorgent toutes de détails mais au final c'est parfois au détriment du détail important de la case ou de l'expression d'un personnage. Le texte ressort pas forcément très bien du coup sur certains endroits.

A noter aussi que le surnombre de plans américains ou moyens n'aide pas à  mettre en valeur les scènes. Ce qui ajoute selon moi, encore plus à  cette impression de plat. Il n'y a pas assez de relief dans les plans. Dans le sens où, comme en filmant, il est parfois nécessaire d'éluder le fond, de le flouter. C'est beau mais ça ne sert pas tout le temps l'histoire. Dans ce chapitre je dirais même que c'est à  tendance inverse, ça la dé-sert.

Autre élément, concernant la localisation, j'ai eu du mal à  comprendre que ça se passait à  Paris. Visuellement y a absolument rien qui donne cette info. Obligé de le mettre dans un texte au bout d'une dizaine voir quinzaine  de pages. Cela dit, situer l'histoire en France ça change du Japon omniprésent et mal dépeint dans plétores de BD amateures au style manga. Dans une moindre mesure, les USA aussi... A noter que l'Angleterre aurait été adéquate aussi, encore qu'un peu clichée peut être. En tout cas : Paris = Positif !

Derniers chipotages, plus de l'ordre du goà»t et des couleurs, certaines transitions un peu maladroites... j'aurais aimé voir la transformation du loup en homme... J'ai pas totalement compris sur le coup, je pensais que c'était son maitre... Et puis les costumes/habits son un peu quelconques et fades. Sans rentrer dans l'excentricité absolue et garder une cohérence, quelque chose de plus recherché et visuel serait pas de refus pour moi à  ce niveau. J'ai un peu du mal à  différencier qui est qui et à  m'attacher visuellement aux personnages.


Voilà  voila ce que j'en dis. Le dessin tue malgré des errances diverses qui peuvent entacher la suite mais rien n'est joué selon moi. J'attends de voir la suite pour voir si mon à  priori se confirme ou si cette histoire pourra me surprendre avec plaisir car j'aime les vampires !      
« Modifié: 20 novembre 2010, 02:36:24 am par ADMIN »
IP archivée

Aka

  • Membre Junior
  • **
  • Points de coopération: +0/-0
  • Messages: 6
Re : Irène et les Heimdall
« Réponse #1 le: 01 novembre 2010, 09:26:34 pm »
Merci Sparta d'avoir pris le temps d'écrire cette critique, ça prouve que notre boulot ne t'a pas laissé de marbre et j'apprécie ta démarche.

Je pense que c'est normal de penser aux oeuvres récentes qui parlent d'un même thème et de les comparer, mais même s'il existe des similitudes, elles sont sans doutes du au fait que l'histoire prend un base classique. Cette histoire a été écrite bien avant Twilight, en 2005, et a même était diffusée sous forme écrite sur le net jusqu'en 2007. Le vampire reste un thème qui a bercé mon enfance et qui fusionne plusieurs histoires et films que j'ai vu/lu.

Je suis assez d'accord avec ta critique sur le fait que peu de choses originales sont présentes dans le premier chapitre, le deuxième chapitre sera pareil, puisqu'il met en place le monde Heimdall et la révélation sur les origines des dons d'Irène.
Le chapitre 3 commencera à  amorcer réellement l'intrigue à  mon sens, je le disais dernièrement à  Reen, j'aurai du commencer pas le chapitre 3 et expliquer l'histoire d'Irène en filigrane.
Ce qui est fait est fait et c'est de ses erreurs que l'on apprend le plus, n'est-ce pas?  J'ai construit une histoire qui me plaisait et en ça je n'ai pas de regrets. Ce sera aux lecteurs dont tu fais parti ;) de me dire si cette histoire leur plait ou non.

Je m'incline également devant ta pertinence, les décors étouffent beaucoup les planches, dans le chapitre 2 nous avons un peu réglé le problème, sans doute du au fait du manque de temps de ma part mais cela s'est avéré une très bonne chose!
Je voulais « trop bien faire Â» dans le chapitre 1 est au final j'en ai tout simplement trop fait et comme tu le notes, finalement ça désert l'histoire :p
 
J'avoue que voir la tour eiffel pourrait être sympa, j'ai noté.

Et encore une fois, j'approuve, les transitions sont mal faites, dans le découpage j'ai oublié de marquer des poses, passant trop rapidement d'une action à  une autre, en oubliant le lecteur.
Je pense que dans le chapitre 2 nous avons commencé à  nous améliorer de ce point de vue là .

Ce n'est pas évident de travailler sur un format qui doit combiner le manga et le franco belge, nous n'avons pas l'espace pour développer les planches comme un manga mais nous ne voulons surtout pas nous enfermer dans une narration franco-belge qui ne laisse place qu'à  l'histoire et peu aux personnages.

Pour les personnages je laisse Reen répondre si elle le souhaite, puisque c'est elle qui s'occupe de donner vie aux personnages :)

IP archivée

petite baguette

  • Invité
Re : Irène et les Heimdall
« Réponse #2 le: 10 novembre 2014, 08:43:04 pm »
slt ^^
j'ai lut ton manga et j'avoue que j'ai beaucoup aimée et que j'aimerai vraiment voir la suite :) et les dessins son vraiment jolie ;)
IP archivée

Rslaoem1

  • Membre Junior
  • **
  • Points de coopération: +0/-0
  • Messages: 1
Re : Irène et les Heimdall
« Réponse #3 le: 07 décembre 2014, 09:13:44 am »
Ca m'intéresse.J'aime bien aussi ton manga.etui bumper ipad air 2 etui bumper ipad air
« Modifié: 19 décembre 2014, 04:33:10 am par Rslaoem1 »
IP archivée
 

Manga amateur SMF 2.0.8 | SMF © 2011, Simple Machines