Bienvenue, Invité! Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Inscris-toi sur le Forum Manga sans Frontieres !

Publie ta bande dessinee
Participe aux concours et gagne des cadeaux
Accede au tchat de manga sans frontieres
Ouvre gratuitement un blog de manga sur Manga sans Frontieres
Participe aux livestream des membres

Auteur Sujet: [M-A] BackFire  (Lu 6249 fois)

Entro 3.14159

  • Membre Héroique
  • *
  • Points de coopération: +15/-1111
  • Messages: 1.044
  • Les femmes ne se mastrube pas elles ont des mycose
Re : Re : Re : [M-A] BackFire
« Réponse #30 le: 17 décembre 2014, 01:41:52 pm »
 L'humour noir n'est pas tant fait pour rire que pour désamorcer quelque chose.

Pas forcement . Bon je l'édite quand je dis pas forcement tu peux rigoler avec l'humour noir moi je m'en sers pas pour désamorcer une situation mes sa me fait juste rire et sa permet aussi de surligner en fluo la cruauté de manière bien CYNIQUE .
« Modifié: 17 décembre 2014, 02:20:03 pm par Ryuko »
IP archivée

ZombiFish

  • Membre Actif
  • ***
  • Points de coopération: +0/-0
  • Messages: 79
Re : Re : Re : Re : [M-A] BackFire
« Réponse #31 le: 17 décembre 2014, 02:15:01 pm »
L'humour noir n'est pas tant fait pour rire que pour désamorcer quelque chose.

Pas forcement .

Euf... comme tu dit; pas forcément. Ce qui veut tout et ne rien dire, présenter comme ça.
IP archivée

Briocheu

  • Membre Senior
  • *****
  • Points de coopération: +23/-2
  • Messages: 593
Re : [M-A] BackFire
« Réponse #32 le: 17 décembre 2014, 02:20:16 pm »
Le problème de l'humour noir, c'est que comme toute forme d'humour, il n'existe pas sans contexte.
Ce que tu dis sur l'aspect parodique du drame que tu fais, c'est exactement le cœur de l'humour en général ; si on ne comprend que c'est de l'humour, on va juste prendre ça pour un drame maladroit.

Tu peux faire trashos comme Tarantino ou Rodriguez, on comprend tout de suite que c'est du second degré parce que l'absurdité est à un niveau très élevé. Peu importe le contexte, il n'y aucun doute sur la nature de ce qu'ils font.

Avec de la vraie comédie noire, c'est plus compliqué, parce que comme ton public, on ne te connaît pas personnellement, on ne connaît pas ta culture ni ta façon de penser et ça peut nous induire en erreur. Sur ton OS Ki-oon, par exemple, vu qu'on parle de ça, on est beaucoup a ne pas avoir compris tes intentions. Parce que le contexte.

L'humour noir fonctionne, comme tu l'as dit, en soulignant un truc absurde. Et justement, il faut que tu puisses montrer que ce dont tu te moques est absurde. La technique facile, c'est de grossir le trait (pour reprendre l'exemple des deux bourrins d'Hollywood, leurs vrais-faux films d'exploitation comme Machete et tout le tralala sont un bon exemple) ; la technique moins facile, c'est de travailler les objectifs des différents partis impliqués dans chacun des conflits de ton histoire pour que leurs raisons et justifications soient absurdes. Tu prends par exemple le Loup de Wall Street, c'est carrément le délire : les héros ruinent et détruisent des gens juste pour s'en foutre plein les miches et alimenter leurs modes de vie débilement exubérants.

En bref, jouer sur le contraste entre le surréalisme complet des réactions ou des choix des personnages et des conséquences en général graves de leurs actes.

Et tout ça en gardant à l'esprit ta thématique et ton argument moral, typiquement en le faisant passer par le héros.
« Modifié: 17 décembre 2014, 02:25:58 pm par briocheu »
IP archivée

ZombiFish

  • Membre Actif
  • ***
  • Points de coopération: +0/-0
  • Messages: 79
Re : Re : [M-A] BackFire
« Réponse #33 le: 17 décembre 2014, 05:10:11 pm »
Le problème de l'humour noir, c'est que comme toute forme d'humour, il n'existe pas sans contexte.
Ce que tu dis sur l'aspect parodique du drame que tu fais, c'est exactement le cœur de l'humour en général ; si on ne comprend que c'est de l'humour, on va juste prendre ça pour un drame maladroit.

Tu peux faire trashos comme Tarantino ou Rodriguez, on comprend tout de suite que c'est du second degré parce que l'absurdité est à un niveau très élevé. Peu importe le contexte, il n'y aucun doute sur la nature de ce qu'ils font.

Avec de la vraie comédie noire, c'est plus compliqué, parce que comme ton public, on ne te connaît pas personnellement, on ne connaît pas ta culture ni ta façon de penser et ça peut nous induire en erreur. Sur ton OS Ki-oon, par exemple, vu qu'on parle de ça, on est beaucoup a ne pas avoir compris tes intentions. Parce que le contexte.

L'humour noir fonctionne, comme tu l'as dit, en soulignant un truc absurde. Et justement, il faut que tu puisses montrer que ce dont tu te moques est absurde. La technique facile, c'est de grossir le trait (pour reprendre l'exemple des deux bourrins d'Hollywood, leurs vrais-faux films d'exploitation comme Machete et tout le tralala sont un bon exemple) ; la technique moins facile, c'est de travailler les objectifs des différents partis impliqués dans chacun des conflits de ton histoire pour que leurs raisons et justifications soient absurdes. Tu prends par exemple le Loup de Wall Street, c'est carrément le délire : les héros ruinent et détruisent des gens juste pour s'en foutre plein les miches et alimenter leurs modes de vie débilement exubérants.

En bref, jouer sur le contraste entre le surréalisme complet des réactions ou des choix des personnages et des conséquences en général graves de leurs actes.

Et tout ça en gardant à l'esprit ta thématique et ton argument moral, typiquement en le faisant passer par le héros.

Y a pas à dire, briocheu t'es doué(e) pour éclaircir les choses. Ça ce voyez dans ton poste précédent mais je suis trop lent à taper des réponses, donc je le dis ici.

Hehehe, oublie l'OS Kioon. :d mes seules intentions était de finir quelque chose et d'installer une ambiance bipolaire (et là aussi la qualité du message est sujet à débat pour le dire gentiment) et d'essayer de respecter le thème/sens de lecture/nombre de pages.

Les persos que rencontre Alix sont prisonnier, ou dans le thème, d'une des 5 phases du deuil dans laquelle Alix se trouve  au même moment. Déjà avec ton poste précédent j'avais déduit que c'était ce qui arrivé à ces persos qui ferait office de morale/jugement.

Par contre tes réflexions m’emmène dans des eaux dans lesquelles j'avait pas prévus de navigué... voir prendre une direction qui ne m'engage pas du tout. hhhmmm, que faire, que faire sinon réfléchir et changer/mieux définir le genre que je souhaite donner a ce projet.

les films de Tarantino ont tjrs fait trés BD et sont une source d'inspiration, au même titre que ceux de Wes Anderson. Mais n'est pas Tarantino ou Wes Anderson qui veut. :d

Je compte aussi sur le fait de me mettre à écrire les dialogues et faire le découpage des cases/planche pour décanter les choses. S'il y a une chose que je retient de l'expérience Kioon c'est ça; Réfléchir c'est bien, mais c'est dans la pratique que tu apprend. (et tant pis si c'est super cliché. v_v)

En plus si je ne fais rien, je vais finir par me décourager ou l'envie vas me passer. Je préfère faire des erreurs et me manger des murs que de me noyer dans mes idées. J'ai besoin d'action et de challenge pour l'année prochaine. Ce n'est pas comme si j'aller être rapide à produire des planches :d
IP archivée

ZombiFish

  • Membre Actif
  • ***
  • Points de coopération: +0/-0
  • Messages: 79
Re : [M-A] BackFire
« Réponse #34 le: 02 janvier 2015, 02:22:57 pm »
Aloha et bonne année à tous!
En espérant que chacun est passé de bonne fêtes, etc...

Juste une petite maj, pour signaler que j'ai fait des édits dans la première pages du topic dans mes trois premiers post.

Les commentaires sont toujours la bienvenue. Sinon, le script du prologue et premier chap sont bien entamés. Du coup niveau dessin, avancement du projet et tout je posterais ici et on verras ce que j'arriverais à produire d'ici la fin de janvier.
IP archivée
 

Manga amateur SMF 2.0.13 | SMF © 2011, Simple Machines