Bienvenue, Invité! Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Inscris-toi sur le Forum Manga sans Frontieres !

Publie ta bande dessinee
Participe aux concours et gagne des cadeaux
Accede au tchat de manga sans frontieres
Ouvre gratuitement un blog de manga sur Manga sans Frontieres
Participe aux livestream des membres

Auteur Sujet: [M-A] Brokeline  (Lu 1576 fois)

Kraid01

  • Membre Junior
  • **
  • Points de coopération: +0/-0
  • Messages: 4
[M-A] Brokeline
« le: 12 octobre 2014, 11:44:08 pm »
C'est un scénario que j'ai écris récemment, pour l'instant j'en suis vraiment au commencement, je précise que je ne suis pas dessinateur donc à moins que quelqu'un vois du génie dans cela ^^ ça restera du scénar.


Synopsis.

Dans un lycée ordinaire constitué d'étudiants hétéroclites, un jour un nouveau professeur Mr. Atuko arriva : jeune homme de taille moyenne aux cheveux noirs et portant lunettes.
Alors qu'il donnais un cours, une élève lui dit une remarque moqueuse qui ne fie rire personne car savamment déjouée par Mr. Atuko.

1 semaine plus tard, cette même personne fut trouvée morte gisant au sol d'une hémorragie avec la carotide tranchée alors qu'elle se rendait sur le chemin de l'infirmerie car elle prétendais avoir mal au ventre,
la police suspecta sa meilleure amie dont on retrouva le couteau avec le sang de la victime dans son casier, de-plus elle avoua le meurtre.
Elle fut reconnue coupable d'homicide volontaire et mise en prison, ce qui clos l'affaire.

Mais Ria, une autre élève de sa classe rendit visite à Mr. Atuko et lui expliqua point par point comment il a procédé pour la tuer et faire porter le chapeau à sa meilleure amie sans sortir de sa classe et
en faisant cours à ses élèves au même moment ce qui lui donnais un alibi en béton et un portrait hors de tout soupçons.

Celui-ci lui demanda pourquoi elle n'était pas allé voir la police pour tout leur expliquer, elle lui répondit que ça l'amusait de trouver si facilement la faille qui permet de remonter jusqu'à lui.

Elle n'a pas peur de lui car selon elle : une personne savant découdre ses meurtres est une personne de valeur à ces yeux donc qu'il ne tuera pas.

Ce qu'elle dit était très juste vu qu'il se révéla que Mr. Atuko est un véritable sociopathe qui n'hésitera pas à manipuler émotionnellement et sentimentalement les élèves / profs / parents / policiers pour se distraire.
Sans sentiment ni scrupule et n'admettant jamais la défaite, il n'hésitera pas non-plus à torturer, tuer, séquestrer, martyriser, corrompre, rabaisser et humilier,  pour toujours gagner et ne jamais être soupçonner.




La Note D'Intention.


- Comment vous est venu ce projet ?


ça va en faire rigoler plus d'un mais c'est en regardant le synopsis de GTO, je pensais que ça se déroulerait exactement comme ça, après tout c'est un ancien criminel brillant devenant enseignant dans un lycée.


- Parlez-nous un peu de  la façon dont vous allez traiter vos personnages

.Mr. Atuko : personnage confiant et brillant, ne supportant pas les offenses, il estime qu'avec les bonnes méthodes sur les bonnes personnes : on peux créer et se sortir de n'importe quelle situation.
Ce n'est pas un gentil doublé d'un monstre qui va se découvrir une part d'humanité mais réellement un monstre qui peut torturer la mère enceinte d'un élève devant ces yeux pour qu'il ne le dénonce pas.

.Ria : personnage arrogante mais d'une grande intelligence dotée d'un grand sens de l'observation et de la logique, elle n'a pas vraiment d'amis ni de passion ce qui la rend indifférente aux abominations de Atuko bien que respectueuse envers lui, elle éprouve un malin plaisir à lui signaler que ses plans ne sont pas parfaits.

Elle considère ces capacités intellectuelles inférieures aux siennes.

Remarque : ses déductions ne sont pas toujours justes.



- Quel schéma suivra l'intrigue ?

Le schéma se centre sur Atuko qui l'on suivra auprès des élèves, profs, parents, policiers etc...
Il devra trouver des moyens toujours plus ingénieux pour ce sortir de / des l'atrocité(s) qu'il a commis.

Celui si retrouvera Ria à la fin pour qu'elle explique sa manière de procéder en détails.



- Quelles sont les thématiques que vous souhaitez aborder ?

Oula, niveau fond, bien ou mal, noir ou blanc, je n'est pas la prétention de vouloir faire passer un message ou aborder des thématiques comme "pourquoi est-il méchant ?", "ne sommes-nous tous pas manipulé ?" etc...
Chacun vois le fond qu'il veut dans cette histoire.


- Quelles sont vos inspirations ? (cinéma, littérature, peinture, architecture, BD, manga, comics, jeux vidéo)
Je l'ai déjà dit mais pour moi c'est une sorte de GTO inversé avec du Sherlock et du Berserk.


- Quels genre souhaitez traiter ?
De la fiction évidement (sinon ça serait très inquiétant) et du criminal.


- Pourquoi ce genre la / Qu'est ce qui vous attire dans ce genre ?
Je trouve ce genre très riche si il est bien exploité.


- Quel est le ton que vous voulez donner a votre manga ?
Assez sérieux avec une manière de procéder et une logique en béton, pas de place pour le surnaturel ou la S-F.


- Un petit mot pour vos futurs lecteurs.
Thank's for read et donnez-moi votre avis sur ce début de début de scénar bien dark.
« Modifié: 13 octobre 2014, 12:02:39 am par Kraid01 »
IP archivée

Briocheu

  • Membre Senior
  • *****
  • Points de coopération: +23/-2
  • Messages: 592
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #1 le: 13 octobre 2014, 12:10:57 am »
Et sinon, ça raconte quoi ?

Ah et si toi-même tu ne connais pas tes thématiques, c'est qu'il y a un problème. On fait toujours (ou en tout cas les histoires bien écrites) passer un message, pas forcément militant ni moralisateur (quoique). Une histoire, c'est le récit de l'évolution d'un personnage, et c'est tout. La thématique et le schéma de l'intrigue doivent nous donner des pistes sur le chemin que le héros va prendre.

Et pitié, pourquoi un nom japonisant (bien qu'imprononçable en japonais), pourquoi des lycéens, et pourquoi du meurtre gratuit  :-[
IP archivée

Ark

  • Membre Senior
  • *****
  • Points de coopération: +7/-3
  • Messages: 498
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #2 le: 13 octobre 2014, 12:12:01 am »
Tu penses que seulement une série de meurtres divertira le lecteur ?

On ne s'attache pas au personnage parce qu'il est dans une situation morale qui ne peut pas empirer, il aurait fallu que ça commence avec un personnage qui se moque des autres sans aller jusque la violence, puis que petit à petit qu'il y ait recourt, comme ça, on s'attachera au personnage, on espérera qu'il change positivement, on sera intéressé par l'histoire quoi, on la suivra.
Bien entendu, il faut inclure un autre personnage qui puisse le changer, sinon on aura aucun espoir qu'il change.
IP archivée

Tomahawk

  • Membre Senior
  • *****
  • Points de coopération: +32/-20
  • Messages: 553
  • Brrraaaaa!!!!!
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #3 le: 13 octobre 2014, 01:13:34 am »
Et?
Comment il a tué l'éleve? quel stratagème a-t-il employé?Comment l'éleve a trouvé la faille dans le crime Mr Atuko?(hahaha ce nom à consonance faussement japonaise me fait marrer)
Il est ou ton scénario? Là on dirait une Pub pour ton projet, il est un peu tôt pour penser à ça XD Allez file écrire un scénario! Ouste!

Kiraine

  • Membre Complet
  • ****
  • Points de coopération: +6/-1
  • Messages: 330
  • And now for somethin' completly different
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #4 le: 13 octobre 2014, 07:37:47 am »
J'ai vu une annonce pour scénariste alors j'ai accouru ! Pfiou. J'espère qu'il n'est pas trop tard. Où est donc le patient ?!
Ne vous inquiétez pas on va s'occuper de votre cas !
IP archivée
AllUmEtte : Cette tasse de thé est l'antagoniste de toute une vie.

z3ir4m

  • Modérateur
  • Membre Senior
  • *******
  • Points de coopération: +2018/-1
  • Messages: 944
  • Avatar from Beny
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #5 le: 13 octobre 2014, 10:49:19 am »
Bon, je sais que je suis nouveau. Mais j'aime bien les scénarios et leur construction.
Tout d'abord, juste histoire de pinailler comme un gros lourd: ton prof est un psychopathe et non pas un sociopathe. Grosso Modo, la différence est dans la connaissance des normes sociales:
- un psychopathe connait les normes sociales et n'hésitera pas à manipuler/tuer pour parvenir à ses fins. Il agit souvent par impulsion (il doit toujours être stimulé)
- un sociopathe ne connait ou ne comprend pas les normes sociales. Et donc, s'il agit d'une manière définie comme malfaisante, c'est juste qu'on lui a pas bien expliqué comment le monde fonctionne.
Ergo ton prof est un p***** de psychopathe et non pas un sociopathe car il comprend et utilises les règles du monde.
</gros-relou>
...
...En fait non, j'ai pas fini.
<gros-relou>
Tu n'es pas obligé de mettre "étudiants hétéroclites" dans ton texte, étant donné que c'est en gros, un lycée normal (oui les profs psychopathes y'en a plus qu'on ne le pense).
Pareil pour "gisant sur le sol d'un hémorragie avec la carotide tranchée" on se doute qu'avec une carotide ouverte, elle est pas morte d'un mal de ventre...
Mais bon, comme je l'ai dit, c'est juste pour faire mon lourd...
</gros-relou>

Le scénario quant à lui est assez banal et je rejoins Ark quant à tes personnages: aucun attachement.
Le prof est juste un cinglé qui tue les gens. La gamine est juste là pour faire sa Mlle Je-sais-tout. Et en plus elle dénonce pas le prof alors qu'il fait des trucs visiblement horribles (torturer une femme enceinte! Mieux vaut lui ouvrir le ventre en sortir le futur bambin, le manger devant elle et son autre enfant élève, cuire des pâtes et les faire manger sans les égoutter comme ça elles collent! Quel monstre ce serait...)

Sur la thématique, je rejoins briocheu (qui m'a l'air savoureux... je plaisante...): tout auteur cherche à faire passer un message, peu importe ce que tu écris. Et là, avec ton synopsis à part "le meurtre c'est kewl!" je n'en vois aucun.
Surtout que ton histoire suit les pas d'un monstre (au sens métaphorique du terme: il n'est plus un humain sain, socialement et éthiquement parlant) ce qui te permet d'en faire une histoire subversive (auquel cas il faut s'attacher au personnage monstrueux, peut-être par le biais d'un personnage qui cherche à le comprendre ou à le changer).
Et sinon, tu pourrais parler de la relation prof/élève (ce qui t'amènerais à parler de la relation avec autrui la recherche de l'autre en tant que modèle/amant).

Inspirations. Je me pose une question: Berserk? C'est juste pour le côté gore? Dans ce cas, inspire toi plutôt de Silent Hill, L'Echelle de Jacob, peut-être les torture-porns à la Saw. Je pense que ce serait bien mieux, graphiquement parlant (univers très torturé, très caca-caca et visuel).
GTO, je suppose que c'est pour la thématique "relation prof/élève".
Sherlock, je suppose que c'est pour tout ce qui tourne autour de la résolution/mise en place d'un meurtre.
Oh, d'ailleurs, si tu veut approfondir sur la relation prof/élève et leur manipulations respectives, je te conseille la nouvelle "Un élève doué - Un été inoubliable" du recueil "Différentes saisons" de Stephen King, qui a été adapté en film (nommé "Un élève doué") et qui traite de la relation en un gamin (visiblement psychopathe) et un ancien nazi...
Tu as aussi la série "Dexter" qui nous permet de suivre la vie d'un psychopathe (ainsi que la version papier "Darkly Dreaming Dexter")

Les genres traités: "Policier", évidemment. Pour le "Fiction" quand c'est évident, mieux vaut ne pas le dire. Si cela n'avait pas été le cas, il aurait suffit que tu le note en "non-fictionnal".
Si tu as du courage, tu peux tenter d'y mettre une notion psychologique (médicale) qui expliquerait les actions de ton ou tes personnages...

Quant au thon, c'est bon!
Sérieusement, le ton sérieux est probablement de rigueur avec ce que tu veux en faire.

Le mot pour les lecteurs:
<gros-relou>
Thank you for reading
ou à la limite
Thanks for you to read
mais je trouve ça bizarre à l'oreille et un peu prétentieux.
</gros-relou>

Maintenant, comment changer tout ça pour en faire un scénario viable?
Je ne me considère pas (et loin de là) comme quelqu'un ayant toutes les réponses, mais déjà, je pense que tu pourrais te concentrer sur tes personnages:
- Ton prof, s'il est le personnage central, doit nous faire éprouver quelque chose, ne serait-ce que de l'empathie à son égard (et avoir de l'empathie pour un psychopathe, c'est pas gagné d'avance  ::) )
- La gamine, si elle est complice (par non-délation) doit aussi avoir un intérêt, autre qu'être là pour faire un d***-contest avec le prof quant à leur intellect respectif.

Maintenant, suivant ce que tu veux faire de ton histoire, je peux te donner quelques pistes, en ayant pour personnage principal, le prof:

Version 1:
L'histoire suit le prof, qui tue les élèves les plus prétentieux afin de leur inculquer, dans les dernières minutes de leur existence, l'humilité et le respect. Cet acte, pour le prof est exutoire et maintien un certain équilibre mental, malgré sa déficience empathique.
Alors qu'il "éduque" un élève, une de ses étudiantes le surprend. De surcroit, cette étudiante est l'une des rares qu'il apprécie un tant soit peu, de par son implication dans les cours qu'il donne, mais aussi du profond respect qu'elle lui témoigne, car c'est une ponte dans son domaine (à définir). Quelque chose change donc en lui, un "sentiment" nouveau: il éprouve de la sympathie à l'égard d'une personne et se refuse presque à la tuer. La gamine, quant à elle, voit en son prof comme le modèle qu'elle souhaite devenir, malgré ses penchants, faute d'un autre terme. Elle voit en ses actes violents, la contrainte d'un esprit brillant. Elle décide alors de l'aider à rendre ses crimes parfait, impossibles à retracer.
Ils se rencontrent, alors qu'ils cherchent l'autre et finalement s'unissent dans un cycle macabre, entraînant mort et désolation derrière eux.

--> Thèmes:
- La difficulté et la position du corps enseignant aujourd'hui
- La recherche de soi au travers de l'approbation d'autrui
- La nature de la violence chez l'homme (point de vue: innée)
- La norme sociétale

Version 2:
L'histoire tourne autour de la descente aux enfers du prof qui, après avoir tué l'un de ses élèves, est manipulé par la gamine, une élève classée "surdouée" qui, en échange de l'aider à rendre ses crimes parfaits, doit l'aider à ses débarrasser des personnes qui font tord à la gamine. Au fur et à mesure de ces meurtres, l'esprit du prof change, devenant peu à peu le monstre qu'il s'imagine être. Plongé au coeur d'une spirale sans fin, mêlant violence et manipulation, il devient un monstre assoiffé de sang, dont la seule voix l'aidant à sortir la tête de l'eau est une jeune femme manipulatrice aussi impitoyable que ce qu'il est devenu.

--> Thèmes:
- La difficulté et la position du corps enseignant aujourd'hui
- La nature de la violence chez l'homme (point de vue: acquis)
- L'influence des idées nouvelles sur une thématique ancienne (métaphore)

Version 3:
Le prof est un tueur sanglant, impitoyable, mais complètement ignorant de la criminologie. La gamine, qui l'aperçoit tuer quelqu'un, décide alors, par pur amour, de l'aider. Elle est douée, mais maladroite. Les situations burlesques s'enchaînent lors des meurtres, transformant les scènes de meurtres en théâtre du ridicule, laissant nombre d'indices incohérents qui laissent la police pantoise.

Je ne suis pas convaincu par cette dernière, mais je pense que la dédramatisation du meurtre sordide par le comique est une voie à tenter aussi.

Voilà pour ce que j'avais à dire concernant cela. Et ne pas oublier, je ne donne qu'un avis, le mien. C'est loin d'être à prendre pour argent comptant...
IP archivée
Playing Touhou is like standing in the rain without getting wet...

Galerie

Vous devez vous inscrire sur le forum pour visualiser le contenu de ce spoiler.

Ark

  • Membre Senior
  • *****
  • Points de coopération: +7/-3
  • Messages: 498
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #6 le: 13 octobre 2014, 05:59:15 pm »
Z, tes 3 versions ne nous attachent pas aux personnages, parce qu'on ne voit pas de possibilités de changement, et aussi parce qu'ils sont dès le début, moralement très bas..

À mon avis, ça toucherait mieux si on commençait avec le prof avant qu'il commette des meurtres, il serait mauvais mais sans plus, ça permettrait de s'attacher au personnage car on aurait espéré qu'il n'évolue pas négativement, qu'il ne tombe pas dans le meurtre.

En fait parmi tes versions pour moi la plus intéressante est la 3, mais seulement au niveau du concept

EDIT: Je suis contre les démarches de Toma et Kiraine, n'enfoncez pas, aidez, surtout qu'il a dit qu'il en était qu'au commencement..
« Modifié: 13 octobre 2014, 06:05:09 pm par Ark »
IP archivée

z3ir4m

  • Modérateur
  • Membre Senior
  • *******
  • Points de coopération: +2018/-1
  • Messages: 944
  • Avatar from Beny
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #7 le: 13 octobre 2014, 06:59:27 pm »
Ark > c'est vrai qu'à mieux y regarder... mes persos sont pas très attachants...
IP archivée
Playing Touhou is like standing in the rain without getting wet...

Galerie

Vous devez vous inscrire sur le forum pour visualiser le contenu de ce spoiler.

Kris

  • Membre Senior
  • *****
  • Points de coopération: +22/-1
  • Messages: 934
  • Kurisu-chan X}
Re : [M-A] Brokeline
« Réponse #8 le: 17 octobre 2014, 07:05:08 pm »
Pour les rendre attachants, essai de nous faire partager qui ils sont, quels sont leur désirs? Pourquoi? Après oui ils sont pas obligés de faire les bons choix pour les réaliser, c'est là que ça peut nous intéresser, on sait où leur choix vont les conduire et si tu te débrouille bien, on peut avoir envie qu'ils s'en rendent compte, qu'ils s'en sortent...

Ark a soulevé un point intéressant, le prof peut ne pas avoir tué dès le début, le problème avec les sociopathes c'est que ce sont des méchants de services, ils font des trucs sans raison, on les comprend pas...
 

Manga amateur SMF 2.0.13 | SMF © 2011, Simple Machines